ENTRAINEMENT SPORTIF POUR PERSONNES PARAPLEGIQUES

25 juillet 2016

Des chercheurs français (laboratoire Inserm 1093 "Cognition, action et plasticité sensori-motrice", Dijon) et américains ont conçu un programme sportif pour les personnes paraplégiques. Cet entrainement de 30 minutes sollicite tous les muscles et s'appuie sur l'utilisation d'un rameur associé à un système de stimulation électrique. Résultats après un an de pratique : + 150 % de la force musculaire, + 70 % de l'endurance, + 20 % de la masse osseuse. Gaëlle Delay de l'unité Inserm 1093 fait le point sur le Figaro.fr.

Après des lésions de la moelle épinière, la paralysie des membres inférieurs (paraplégie) cause chez les personnes atteintes un affaiblissement des muscles et une baisse des capacités d'endurance. En fauteuil roulant, les paraplégiques ont peu de possibilités de solliciter les muscles des membres inférieurs et ne travaillent alors que le haut du corps. En plus de la perte musculaire, l'absence de mobilisation entraîne également une perte de la densité osseuse. D'autres complications peuvent apparaître: médicales comme l'augmentation des risques cardio-vasculaires, mais également psychologiques puisque ces personnes ressentent en général une perte d'estime de soi.

En collaboration avec le laboratoire de recherche cardio-vasculaire de Boston, notre unité à Dijon a mis en place un programme d'entraînement pour permettre aux personnes paraplégiques de faire du sport en sollicitant tous leurs muscles. Appelé «Stimule ton handicap», ce programme est basé sur l'utilisation d'un rameur associé à un système de stimulation électrique. Des électrodes sont collées sur la peau des participants au niveau des cuisses et envoient un courant de faible intensité pour contracter les muscles quadriceps, ce qui propulse le siège en arrière. Les bras viennent ensuite compléter le mouvement de tirage puis la stimulation électrique des muscles ischio-jambiers (derrière les cuisses) permet de ramener le siège vers l'avant. Les séances, individualisées et adaptées à chaque participant, atteignent en général 30 minutes.

Résultats encourageants

Pour les muscles qui n'ont pas été sollicités depuis longtemps, une réhabituation à l'effort est nécessaire: une première période de renforcement musculaire, comprenant des phases d'électrostimulation pour fléchir et tendre la jambe, est donc réalisée avant de passer au rameur. Avec cet entraînement, les personnes paraplégiques mobilisent les quatre membres de façon coordonnée, et augmentent leurs capacités physiques dans une double perspective de santé et de performance.

Différents paramètres sont mesurés pour évaluer l'état physique des participants (consommation d'oxygène, pression artérielle…) mais étant spécialisée dans la fonction musculaire, notre unité Inserm s'est particulièrement intéressée à la force et à l'architecture musculaire. Et les résultats sont très encourageants. Pour des personnes qui ont suivi cette méthode pendant un an, nous avons mesuré une augmentation de:
- 150 % de la force musculaire,
- 130 % de la masse musculaire,
- 70 % de l'endurance,
- et 20 % de la densité osseuse.
> Lire la suite sur sante.lefigaro.fr


Retour à la liste des actualités
^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes