Actualités

ETOILES DE L'EUROPE 2017 : le projet A-ParaDDisE mit à l’honneur pour ses avancées thérapeutiques contre quatre maladies parasitaires

08/12/2017

Le projet européen A-ParaDDisE (Anti-Parasitic Drug Discovery in Epigenetics), qui a pour objectif le développement de nouveaux traitements contre quatre maladies parasitaires, est lauréat du Trophée des Etoiles de l’Europe 2017.  Ce projet a été fortement porté par les équipes françaises dirigées par Gerald Spaëth, à l’Institut Pasteur à Paris, par Christophe Romier, à l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire (Unité mixte Inserm / CNRS / Université de Strasbourg), et par Jamal Khalife et Raymond Pierce, au Centre d’Infection et d’Immunité de Lille (Institut Pasteur de Lille/Inserm/CNRS/Université de Lille).

A STRASBOURG, DES PANSEMENTS POUR NOS CARTILAGES

17/11/2017

A Strasbourg, l'équipe Nanomédecine régénérative ostéoarticulaire et dentaire (Unité Inserm 1109 / Université de Strasbourg) a mis au point un implant qui, appliqué comme un pansement, permet de régénérer les cartilages en cas de lésions importantes ou d'arthrose débutante. Une innovation testée chez l'animal et en attente de financements pour mener des essais cliniques chez l'Homme. Le magazine Sciences & Santé nous fait découvrir ces pansements innovants...

PORTRAIT DE LIONEL APETOH

14/11/2017

Inserm

Découvrez le portrait de Lionel Apetoh, responsable de l’équipe Régulation de la différenciation lymphocytaire T CD4 par les acides nucléiques, au sein de l'unité Lipides, Nutrition, Cancer (unité 1231 Inserm/Université de Bourgogne/Agrosup Dijon).
Voilà à peine 10 ans que la recherche contre le cancer s’intéresse sérieusement à l’immunité comme vecteur potentiel de guérison. Si de premières immunothérapies sont d’ores et déjà utilisées contre le mélanome, beaucoup reste encore à découvrir et à comprendre dans ce domaine. Lionel Apetoh et son équipe ont choisi de s’intéresser aux propriétés des lymphocytes T CD4, afin de développer de nouvelles pistes thérapeutiques...

LA SPASTICITE DANS LA SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE : UNE AFFAIRE DE SEROTONINE

10/11/2017

Quelle est la cause de la spasticité observée chez les patients atteints de sclérose latérale amyotrophique, un symptôme correspondant à des raideurs musculaires douloureuses et handicapantes ? Une nouvelle étude révèle qu’elle est induite par la dégénérescence des neurones à sérotonine localisés dans le tronc cérébral, et non pas à celle des neurones moteurs du cortex comme on le croyait jusque-là. Cette découverte ouvre la voie au développement d’une thérapie pour soulager ce symptôme dans plusieurs maladies.

INFARCTUS DE L’INTESTIN : MIEUX LE DIAGNOSTIQUER

03/11/2017

L’infarctus de l’intestin (ou ischémie intestinale) est très peu connu ce qui entraine un retard dans la prise en charge des patients se traduisant par un taux de mortalité très élevé. Jusqu’alors cette pathologie était très difficile voire impossible à diagnostiquer, mais la découverte d’un biomarqueur fait évoluer les choses.

^ Haut de page
Voir Modifier Créer ici
Facebook Twitter Google+ Linkedin Viadeo Delicious StumbleUpon Evernote Scoop it Netvibes